Vous êtes propriétaire d'un Bien d'Intérêt Culturel : peinture, sculpture, manuscrit, livre, souvenir historique ou autre, et vous voulez le vendre dans les meilleures conditions.

 

Plusieurs voies s'ouvrent à vous, chacune avec ses avantages et ses inconvénients :

 

1) vente aux enchères.

Avantages :

  • transparence du prix adjugé.

  • enchère élevée possible.

Inconvénients :

  • délais d'expertise et de mise en vente (trois mois minimum),

  • délai de paiement (un mois après la vente).

  • frais élevés : le vendeur touche environ 40 % de la somme totale payée par l'acheteur.

  • la chose est divulguée sur le marché, ce qui peut décourager les collectionneurs qui veulent des choses "non vues". Si la vente aux enchères ne se conclue pas, il sera ensuite difficile de proposer l'objet à un marchand ou à un collectionneur.

  • droit de préemption de l'Etat (ce qui retarde le paiement de deux mois).

  • perception, par les Maisons de vente pour le compte de l'Etat, d'une taxe supplémentaire de 6,5 % sur tout objet vendu plus de 5000 euros, même lorsque cette taxe n'est pas dûe au fisc en raison de votre situation !

  • durant l'exposition qui précède la vente, des dizaines voire des centaines de personnes viennent consulter les œuvres à vendre. Ainsi, les livres et les manuscrits, par exemple, sont souvent détériorés par un maniement indélicat.

 

St Nicolas ste Marthe, la tarrasque, enluminure Etienne Collault vers 1520

Etienne Collault. Saint Nicolas et sainte Marthe. Enluminure sur vélin, vers 1520.

2) vente à un marchand ou un antiquaire.

Avantages : rapidité de la transaction et du paiement.

Inconvénients :

  • la marge de l'antiquaire est au minimum de 50 %, voire plus.

  • le prix de revente par l'antiquaire est inconnu. Aucune transparence.

  • remors possibles....

  • l'antiquaire qui achète n'est pas tenu de faire une expertise de l'objet.

  • l'antiquaire perçoit lui aussi la taxe de 6,5 % pour l'Etat, sans se préoccuper si vous êtes réellement assujetti à cette taxe !

 

3) vente par l'intermédiaire de RÉSURGENCES

La vente par RÉSURGENCES réunit les avantages des modes de vente précédents, sans leurs inconvénients. En particulier, notre mode de vente allie confidentialité et transparence.

 

Confidentialité et transparence

L'objet reste confidentiel pour le marché (pour les tiers), mais la transaction est transparente pour le vendeur et pour l'acheteur, à toutes les étapes. En effet : 

  • l'objet reste confidentiel : le site de RÉSURGENCES n'est accessible qu'aux collectionneurs identifiés, dotés d'un mot de passe. Aucune trace "google" ne restera après la vente de l'objet. Ainsi, l'acquéreur sera certain que son nouvel objet sera encore "vierge" de toute mercantilité ; il ne sera donc pas dissuadé d'acheter. Et si l'objet ne se vendait pas, et que le vendeur veuille le reprendre pour tenter une autre façon de vendre, son objet sera toujours "vierge" sur le marché.

  • le prix de la transaction est fixé à l'avance entre le vendeur et RÉSURGENCES, il ne variera pas. Il est transparent : le vendeur sait quel est le prix réellement payé par l'acheteur, puisque c'est le prix convenu lors du dépôt de l'objet. Et l'acheteur est assuré que 85 % du prix qu'il paye sera reversé au vendeur.

 

Authentification

  • l'objet est préalablement étudié et certifié. Un certificat d'authenticité est rédigé, gratuitement.

 

Honoraires fixes et mesurés

  • les honoraires de RÉSURGENCES sont réduits et invariables : ils sont de 15 % au maximum. Un objet payé 100 000 euros par l'acheteur est réglé à hauteur de 85 000 euros au vendeur.

 

Réglement rapide

  • le réglement est adressé au vendeur dans les huits jours qui suivent le paiement par l'acheteur.

 

Fiscalité adéquate

  • dans la majorité des cas (meuble meublant, possession depuis plus de 22 ans etc.), la taxe de 6,5 % (que vous payez lors d'une vente aux enchères ou lors de la vente à un antiquaire, par exemple) n'est pas dûe au fisc. Nous vous fournissons les éléments fiscaux adéquats qui vous permettent en toute légalité de ne pas payer cette taxe.

 

Et surtout :  nous vous faisons bénéficier de notre conseil et de notre expertise. Nous mettons à votre disposition les moyens du Cabinet de Haute Expertise Honoré d'Urfé, cabinet leader dans ses domaines (manuscrits médiévaux, livres anciens & modernes, sceaux, souvenirs historiques, art russe etc.).

 

N'hésitez donc pas à venir nous montrer les œuvres que vous voulez vendre. Ce premier contact ne vous engage à rien, il est gratuit.